Crédit d’impôt économie d’énergie : comment l’obtenir ?

Si vous envisagez de réaliser des travaux de rénovation pour améliorer le confort au sein de votre maison et réduire la consommation énergétique, sachez qu’il est possible d’obtenir un crédit d’impôt. Cependant, il existe plusieurs conditions pour être éligible à une aide economie energie. Lesquelles ? Qui peut accéder à ces aides ?

Le CITE : quelles sont les conditions d’éligibilité ?

Le crédit d impot travaux pour la transition énergétique ou CITE concerne les travaux d’isolation apportés ou les dépenses engagées pour réduire la consommation énergétique dans une habitation principale. Pour l’obtenir, vous devez respecter les conditions de ressources imposées, variant selon la région et le nombre de personnes composant votre foyer. Sachez également que vos revenus doivent être supérieurs à la valeur inscrite dans le tableau de revenu fiscal de référence ou RFR. En même temps, vos revenus sont soumis à un plafond. En tout cas, jusqu’au 31 décembre 2020, si vos ressources dépassent les plafonds alors que vous n’êtes pas éligible à MaPrimeRénov, vous pouvez prétendre à un CITE transitoire. Aussi, vous devez confier les travaux à une entreprise certifiée RGE. Les travaux éligibles sont l’installation des appareils de chauffage et de production d’eau chaude fonctionnant à partir des sources d’énergie renouvelable. L’isolation thermique comme le remplacement de vitrage vous donnent aussi droit à un crédit d impot fenetre, ainsi que la ventilation double flux, la dépose d’une cuve à fioul et même la mise en place d’un système de charge destiné à un véhicule électrique. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Quel est le montant du crédit d’impôt ?

Le montant d’un crédit d impôt isolation va dépendre du type de travaux. Mais dans tous les cas, il ne peut dépasser 75 % de la valeur des dépenses engagées par le propriétaire. Il faut noter que le plafond fixé pour une période de 5 ans est équivalent à 2 400 euros pour une personne seule et 4 800 euros pour un couple bénéficiant d’une imposition commune. Puis, une majoration sera appliquée d’une valeur de 120 euros par personne à charge. Pour obtenir plus d’informations sur le CITE, vous pouvez joindre les espaces-conseils de votre région ou poser des questions sur le site des impôts.

Attention ! À partir du 1er janvier 2021, le CITE disparaitra au profit de MaPrimeRenov, s’étendant sur tous les ménages.

MaPrimeRenov : qu’est-ce que c’est au juste ?

MaPrimeRenov est une aide pour travaux economie d’energie qui va remplacer le crédit d’impôt ainsi que les aides de l’Anah ou Agence nationale de l’habitat. Elle s’adresse principalement aux propriétaires occupant leur maison à titre de résidence principale, mais en 2021, les syndicats de copropriété, les propriétaires seront également éligibles et tous les ménages, sauf les plus aisés. De même, le logement doit avoir plus de 2 ans et sis en France métropolitaine ou dans un département d’outre-mer. Enfin, les travaux doivent être réalisés par une entreprise RGE. L’avantage, c’est que MaPrimeRenov peut être cumulée avec les autres aides à la rénovation énergétique, dont l’éco-PTZ avec un plafond limité à 20 000 euros. Pour profiter de ce crédit d’impôt, vous devez créer un compte sur le site maprimevov.gouv.fr et y joindre plusieurs pièces justificatives (documents d’identité, informations fiscales, devis réalisé par un professionnel RGE, etc.). En plus de cela, il faut fournir quelques informations utiles sur vos revenus, le logement, les travaux à entreprendre… Vous recevrez une notification sous 15 jours si votre dossier répond aux critères exigés.

Bon à savoir : vous devez demander une facture au professionnel RGE à la fin des travaux et la transmettre à l’adresse indiquée, accompagnée de votre RIB.

Le montant de Ma Prime Renov va dépendre du revenu du ménage et du gain écologique espéré après les travaux et sera versé par l’Anah à la fin des travaux.