Assurance habitation : que couvre-t-elle quand on vit en appartement ?

Assurance habitation

L’assurance habitation est un contrat auquel vous souscrivez et qui prend en charge la protection de votre habitation. Elle permet notamment de bénéficier d’indemnisations dans des cas de sinistres survenant chez vous. Il existe une variante de ce contrat adaptée aux locations, c’est l’assurance locataire. Voici les spécificités de cette branche particulière d’assurance.

Assurance locataire, de quoi s’agit-il ?

 

L’assurance locataire est une assurance exclusivement pour les locataires. Qu’il s’agisse de location de maison ou plus particulièrement d’appartement, cette assurance vous offre des garanties en cas de sinistres. Prenez rendez-vous avec des professionnels tels que lolivier.fr si vous souhaitez avoir de plus amples informations sur les assurances de ce type. Les garanties sont similaires au contrat originel, mais comporte des spécificités sur lesquelles il faudra se pencher. Notez toutefois que l’assurance locataire revêt un caractère obligatoire. Il est en effet fréquent que les bailleurs demandent une assurance locataire lors de la location d’un appartement. Il existe une multitude de types de contrats pour les locataires. Chaque agence d’assurance s’assure d’offrir le meilleur service. Cependant, certaines généralités se dessinent le plus souvent dans le contenu des contrats.

Opter pour un contrat de responsabilité civile locative

 

La garantie de responsabilité civile locative est la forme basique de l’assurance locataire. Elle couvre les risques locatifs les plus courants. Les risques locatifs constituent les dégâts dont vous seriez responsables lors de votre location. Notez qu’en cas de copropriété, contracter une assurance pour l’immeuble est une tâche relevant du syndic de copropriété. L’assurance des risques locatifs couvre entre autres :

  • Un dégât engendré par les eaux.
  • Un incendie ou une explosion.
  • La détérioration de l’appartement.
  • Un bris de glace.

Ce ne sont là que quelques-unes des conditions assurées par ce contrat. Il y a certains sinistres que le contrat de responsabilité civile locative ne couvre pas. Il s’agit des dégâts subis par les voisins ou ceux engendrés par des activités considérées comme dangereuses. Ce type de contrats couvre une personne uniquement en tant que locataire. Elle ne couvre que les sinistres qui touchent l’immeuble. En outre, l’indemnisation n’est touchée que par le bailleur. C’est pourquoi il est généralement conseillé de recourir à une assurance plus complète. Il s’agit de l’assurance multirisques.

Miser sur une assurance locataire multirisques

 

C’est l’option la plus recommandée pour les personnes en location. Elle vient en complément du contrat de risques locatifs qui se révèle bien souvent insuffisant. L’assurance multirisques présente habituellement une pléiade de garanties. Les assureurs proposent des formules pré composées et souvent avantageuses. Par ailleurs, en fonction de l’agence que vous choisissez, vous aurez la possibilité de personnaliser votre contrat selon vos besoins. Voici entre autres ce qui pourrait être couvert par votre assurance :

  • Vos objets de valeur.
  • Les travaux d’embellissement que vous effectuez dans le logement : papiers peints, aménagement de pièces, peinture.
  • Les appareils électroménagers.
  • Les meubles et même les vêtements.

Les assurances multirisques impliquent ces garanties de base citées ci-dessus. En plus de vous couvrir des sinistres assurés par l’assurance de risques locatifs, elles protègent contre d’autres dégâts tels que :

  • Les catastrophes naturelles.
  • Les dégâts causés par la technologie.
  • Les situations dangereuses telles que les émeutes.
  • Les attentats ou les actes de terrorisme.

Vous l’aurez compris, en tant que locataire, vous gagnez tout à contracter une assurance locataire.

Les garanties optionnelles de location et les conséquences d’une absence d’assurance pour locataire

 

L’assurance multiriques vous permet même d’avoir des garanties dites optionnelles. Par ailleurs, ne pas avoir d’assurance locataire pourrait être préjudiciable pour vous.

Les garanties optionnelles de location

 

Les garanties optionnelles sont des avantages supplémentaires qui se rajoutent à votre assurance. Vous pouvez les contracter en payant un supplément sur votre contrat. Bien qu’elles ne soient pas obligatoires, elles peuvent s’avérer bien utiles. Vous pourriez par exemple faire assurer votre location contre tout vol ou vandalisme. Vous pourriez aussi contracter une garantie de protection juridique. Pour les plus prévoyants, il existe une garantie optionnelle pour le contenu de votre réfrigérateur.

Les conséquences d’une absence d’assurance locataire

 

Comme précisé plus haut, il est obligatoire de disposer d’une assurance habitation. Vous risqueriez de ne pas pouvoir obtenir l’appartement convoité si vous ne présentez pas cette assurance. Le bailleur a même la capacité de vous la demander chaque nouvelle année lors de la location. Les sanctions en cas d’absence d’assurance peuvent être conséquentes. En cas de sinistre, vous ne serez pas indemnisé et il faudra débourser la totalité des coûts de réparation. Par ailleurs, le propriétaire a le droit d’adresser à un locataire sans assurance une mise en demeure. Lorsqu’après un mois de mise en demeure, le locataire ne consent pas à contracter une assurance, le bailleur le fait pour lui. Il a alors le droit d’appliquer la majoration de cette prime qui ne peut excéder 10 % sur les paiements de loyer du locataire. Notez qu’un propriétaire a le droit de résilier votre contrat de bail sans assurance locataire. Il peut engager des procédures d’expulsion pendant votre mise en demeure d’un mois, ce qui serait bien regrettable. Opter pour une assurance locataire vous évitera bien des déconvenues désagréables. Veillez à en avoir une avant toute procédure de location d’un appartement.

Les matériaux nouvelle génération au service des pergolas : les avantages !
Quels sont les différents champs d’action d’une chaudronnerie ?