Devenez un professionnel de la boulangerie !

Connu pour ses talents de cuisinier, le boulanger professionnel est spécialisé dans la préparation du pain et de ses dérivés. Cependant, être passionné ne suffit pas pour avoir du succès dans ce métier. D’autres qualités ainsi qu’un apprentissage s’avèrent souvent nécessaires.

Comment devenir un professionnel de la boulangerie ?

Devenir un professionnel de la boulangerie passe par l’obtention d’un diplôme professionnel. Ce dernier se décline sous diverses formes.

  • Le cap boulanger pâtissier : vous pouvez l’obtenir en 2 ans, après la classe de troisième. La formation se fait dans un centre de formation des apprentis, dans un lycée professionnel ou même en ligne.
  • Le BAC Pro boulanger : il est accessible au bout de 3 ans d’étude, après la troisième. Vous pouvez également l’avoir en 2 ans, après votre cap boulanger.
  • Le cap boulanger adulte : il s’agit d’une déclinaison du CAP boulanger pâtissier, souvent adoptée par les adultes souhaitant se reconvertir sur le plan professionnel. Sa durée d’obtention varie généralement de 3 à 6 mois.

Tous ces programmes de formation associent les cours théoriques et pratiques à des stages en entreprise. Ils vous permettent essentiellement d’avoir :

  • une bonne connaissance des produits et techniques de fabrication ;
  • une bonne maîtrise des gestes techniques ;
  • et une bonne connaissance des aspects réglementaires en boulangerie.

Pour un boulanger professionnel débutant, le salaire mensuel moyen s’élève à environ 1480 euros bruts.

Quelles sont les qualités requises pour devenir un professionnel de la boulangerie ?

Obtenir un cap boulanger pâtissier n’est pas suffisant pour être un professionnel irréprochable. Il est également important d’avoir un certain nombre d’aptitudes propres à la gestion d’une boulangerie.

La résistance à la fatigue fait partie des premières qualités à avoir. La boulangerie est loin d’être un métier offrant des horaires de bureau. Un boulanger ne dort pas beaucoup. Afin d’être prêt à temps pour le service de bonne heure, il est forcé de se lever tôt. Ainsi, il a le temps de préparer le pain et tous ses dérivés qu’il vend. Un cap boulanger adulte ne vous apprendra pas forcément à gérer la fatigue.

Deuxièmement, la gestion du stress doit faire partie de vos aptitudes. Autrement, vous aurez du mal à garder votre calme lors des heures de pointe. À ces moments-là, les clients souvent nombreux et impatients. Si vous avez du mal à gérer le stress, vous risquez de commettre des erreurs, voire de vous emporter et de faire fuir vos clients.

En outre, la facilité à établir un contact client de qualité est toujours utile au boulanger professionnel. Par exemple, le manque de convivialité peut pousser un acheteur à abandonner votre boulangerie pour une autre, même si cette dernière est plus chère. Le contact vous permet donc de fidéliser votre clientèle.

Que pouvez-vous faire avec un cap boulanger pâtissier ?

Le cap boulanger permet de vous faire embaucher dans une boulangerie, d’ouvrir votre propre boutique ou atelier de fabrication de pains et dérivés. Vous pourrez occuper des postes tels que : boulanger d’essai, boulanger traiteur, boulanger pâtissier, artisan boulanger, chef de fabrication, chef boulanger, etc.

Aussi, des formations supplémentaires permettent de se spécialiser ou d’approfondir ses connaissances. Par exemple, la mention complémentaire boulangerie peut s’obtenir 1 an après le CAP boulanger pâtissier (y compris le cap boulanger adulte). Elle vous donne la possibilité de vous spécialiser.

Quant au brevet de maîtrise, il est proposé par le réseau des Chambres de métiers. Il faut 2 ans d’étude pour l’obtenir. Afin d’accéder à cette formation, vous devez être titulaire d’un CAP, d’un Bac Pro ou d’un Brevet Professionnel dans le domaine de la boulangerie. Vous devez également avoir au moins 3 ans d’expérience professionnelle.

Enfin, vous avez la possibilité d’exercer votre créativité culinaire à l’étranger. En effet, le savoir-faire des boulangers français est très recherché.