Maladies des tomates : comment prévenir la nécrose apicale ?

Le cul noir de la tomate se reconnait facilement en observant des lésions noires à son extrémité opposée. Ce phénomène est le résultat d’une carence en calcium qui aide le fruit à fabriquer ses cellules. Privées de cet élément, celles-ci meurent et entrainent une pourriture partielle de la tomate. Que faut-il donc faire pour prévenir la nécrose apicale ?

Nécrose apicale : évitez les arrosages irréguliers

Le cul noir des tomates est entrainé par une carence en calcium. Il ne s’agit pas d’une maladie due à une bactérie. C’est plutôt le résultat d’un problème d’assimilation du calcium par la plante. Ce nutriment n’arrive pas jusqu’aux racines qui ne parviennent pas à combler les besoins des plants et entraine une nécrose apicale.

Une bonne irrigation du sol est la solution pour éviter cela. En d’autres termes, veillez à arroser convenablement. En ruisselant dans le sol, l’eau va faciliter l’assimilation du calcium par la plante et prévenir le cul des tomates noir. Néanmoins, il est impératif d’éviter les arrosages irréguliers qui entrainent un stress hydrique.

Choisissez des variétés plus résistantes

Certaines variétés de tomates résistent mieux au cul noir des tomates. Ce sont entre autres les espèces plus rondes comme les tomates cerises, les fandangos ou encore les tomates Hector. Cette maladie toucherait donc davantage les tomates allongées comme la cornue des Andes. 

C’est pourquoi le choix de la variété à planter est également important pour éviter la nécrose apicale. Trouver les types qui correspondent à votre situation. Pour ce faire, évaluer la fréquence de votre arrosage et la situation de vos plantes. En fonction de cela, vous pourrez choisir entre des variétés plus résistantes ou celles qui le sont moins.

Paillez le sol pour garder un bon taux d’humidité

Pailler le sol est également un excellent moyen d’éviter les dessèchements. En effet, la paille va retenir l’humidité et faciliter l’absorption du calcium par la plante. L’idée est de la cerner avec une quantité de pailles ou de résidus de tontes qui vont réguler l’hydratation du sol. Par conséquent, le transport des nutriments vers les racines permettra d’éviter la nécrose apicale tomate.

Vous pouvez aussi utiliser des cendres de bois. Ce sont des éléments riches en calcium. Plus de calcium permet donc de combler les besoins de la plante pour prévenir la tomate cul noir. Il en est de même pour l’utilisation des coquilles d’œufs ou encore des coquilles d’huitres et de moules qui sont riches en calcium.