6 certifications qui font la différence sur un CV

Dans le milieu professionnel, une certification est la reconnaissance d’une compétence particulière. Elle est délivrée par une autorité légitime après un système d’évaluation bien défini. Ce système d’évaluation peut prendre diverses formes. Les certifications ont une valeur juridique réelle. Elles sont classées par secteur d’activité et par niveau et ont un réel poids sur un CV lorsque vous recherchez un emploi. Plus particulièrement, les certifications de compétences en langue anglaise sont très prisées dans plusieurs secteurs. Elles ne sont cependant pas les seules.

1. Le TOEIC pour les langues

Dans le milieu professionnel, le TOEIC (Test of English for International Communication) permet de faire savoir à votre recruteur que vous possédez de sérieuses aptitudes en anglais. Ce certificat de langue reste très prisé auprès des entreprises qui sont beaucoup engagées à l’international et surtout dans les milieux anglophones. C’est aussi un atout pour les personnes qui désirent occuper le poste de commercial. Il existe plusieurs tests de TOEIC. Le test de référence pour évaluer le niveau d’anglais est le « Listening and Reading » pour les débutants et avancés (A1 à C1 du CECRL). C’est un test sous forme de questionnaires à choix multiples. Il est divisé en deux sections de 100 questions. Chaque section est bien sûr chronométrée.

La première section dure 45 minutes et évalue la compréhension orale à travers des conversations et des questions en mode audio. La seconde section évalue la compréhension écrite à l’aide de plusieurs documents que le candidat devra lire afin de répondre aux questions. Les autres tests sont les suivants :

  • Listening and Reading pour les débutants à intermédiaire (A1 à B1 du CECRL) ;
  • Speaking and Writing pour les débutants et avancés (A à C1 du CECRL).

2. Le BULATS pour les langues

Le BULATS ou Business Language Testing Service est édité par l’université de Cambridge. Il s’agit d’une certification qui atteste que vous savez communiquer en anglais pour le business. Le niveau de compétence en anglais est donc évalué pour être adapté dans le monde professionnel. Le BULATS reste éligible au CPF au même titre que le TOEIC. Il est aussi reconnu à l’international. Le test proposé au candidat est subdivisé en trois différents modules. On distingue l’expression écrite, l’expression orale et la compréhension écrite plus orale.

3. Le certificat Voltaire pour l’orthographe

Outre les compétences linguistiques, de sérieuses compétences orthographiques comptent beaucoup dans votre CV. En effet, toutes les entreprises ont besoin de personnes dont le niveau de langue reste irréprochable. Le certificat Voltaire vient alors certifier votre capacité à rédiger des documents, des mails ou des articles sans fautes. Il est le plus prisé de sa catégorie dans l’environnement professionnel. La certification Voltaire évalue à quel point vous maîtrisez le langage français. L’épreuve est proposée pour une durée de 3 heures. Par ailleurs, les candidats peuvent s’entraîner avec des ouvrages de références ou de module en ligne « Projet Voltaire ». Les épreuves commencent en général par une dictée qui précède un questionnaire à choix multiples.

4. La certification CFA pour la finance

La certification CFA (Chartered Financial Analyst) est reconnue par toute la communauté financière.  Elle prend en compte les sociétés de gestion, les banques, les compagnies d’assurance, les courtiers, les cabinets de conseil, les intermédiaires financiers ou encore les fournisseurs de données financières. Dites-vous que ce certificat à lui seul permet d’accélérer une carrière et de se faire un salaire plus élevé. L’examen pour cette certification est divisé en trois niveaux qui se différencient par leur degré de difficulté. Chaque niveau comporte des compétences précises qui sont évaluées. Il faut également avoir un certain nombre de prérequis afin de participer à un examen de niveau donné. La certification demande en plus d’avoir une maîtrise minimale en anglais (entre B2 et C1).

5. Le PCIE pour la bureautique

Le PCIE ou Passeport de Compétences Informatiques Européenne sert à déterminer si vous avez les bases dans l’utilisation des outils bureautiques, en particulier ceux utilisés dans les entreprises. La PCIE comporte 20 modules. On compte 4 modules avec des niveaux plus avancés que les autres. Ces modules sont établis par un référentiel international qui tient absolument compte de l’évolution des logiciels et des connaissances dans le domaine. La PCIE porte ainsi sur les essentiels du web, de l’ordinateur, les tableurs, les bases de données, les éditions d’images ou encore les outils de traitement de texte.

6. La certification TOSA pour l’informatique

La certification TOSA s’adresse à tous les particuliers, étudiants ou salariés qui souhaitent augmenter leurs chances dans la recherche d’emploi. Elle met en évaluation vos compétences en informatique : logiciels pour bureautique, aptitudes dans le digital, logiciel CAO, DAO ou PAO. En réalité, il existe différentes certifications TOSA selon le domaine d’application. Votre niveau de maîtrise des logiciels tels que Excel, Powerpoint ou Word sera principalement évalué avec le TOSA OFFICE. Le TOSSA CODE quant à lui évalue la maîtrise des codes PHP, Java ou HTML5.