Comment créer une entreprise lorsqu’on est étudiant ?

Le marché du travail fait face à des crises d’employabilité évidentes. Face à ces difficultés, il est important pour un étudiant d’envisager d’autres alternatives pour réussir sa vie. Tout particulièrement, l’entrepreneuriat est une solution intéressante pour pallier le chômage. Cependant, monter une jeune entreprise n’est pas toujours évident. Outre les charges sociales, les formalités administratives et les charges liées au siège social de l’entreprise, il existe beaucoup d’autres astuces à connaitre pour lancer son activité professionnelle et conquérir le marché. Si vous n’êtes pas certain de savoir comment démarrer votre startup, nous vous donnons tous les conseils pour débuter.

Élaborer son business plan

Le cursus universitaire n’est pas toujours favorable à l’acquisition de notions sur l’entrepreneuriat. Pourtant, obtenir ces aptitudes est de plus en plus indispensable sur le marché de l’offre et de la demande. Si vous envisagez de vous lancer dans la création d’entreprise, il est important de prendre le temps suffisant pour ficeler votre projet de microentreprise. Prioritairement, déterminez l’activité professionnelle que vous envisagez de mener. S’inscrit-elle dans la ligne de votre formation de base ou avez-vous découvert un secteur en pleine expansion qui est encore inexploré ? Si cette deuxième option emporte votre adhésion, il peut être utile d’inscrire dans votre business plan les besoins de formation complémentaire pour obtenir les compétences nécessaires pour mieux gérer ce business.

En outre, votre business plan doit retracer toutes les enquêtes et prendre en compte la faisabilité du projet. Vous devez y inscrire les ressources dont vous disposez et les opportunités qui découlent de cette affaire. Le plan de business doit surtout exposer le contexte et la justification de votre idée, présenter les sociétés concurrentes exerçant sur le marché ainsi que le plan de financement de votre projet. Cette étape préliminaire relève de la planification de votre activité commerciale et vous permettra de préciser les délais de réalisation de votre projet. Mieux, si vous n’avez pas toutes les ressources matérielles ou financières nécessaires à votre entreprise, votre chronogramme vous sera utile afin de solliciter un financement participatif sur internet.

Si vous ne détenez pas toutes les qualifications pour élaborer un plan d’affaires juste et convaincant, il est préférable de solliciter l’aide d’un expert en management. Pour une jeune entreprise, recherchez toujours les meilleures compétences à associer à vos idées tout en payant un prix adapté à votre budget. Pour un début, vous pouvez requérir l’aide d’autres étudiants des filières de management pour monter un dossier de création fiable.

Conduire des enquêtes

L’étape suivant la préparation du projet n’est pas la recherche du financement. Vous devez être certain d’avoir trouvé la bonne niche et que votre idée peut être vendue sur le marché. Pour être sûr que cela puisse marcher, faites des enquêtes préliminaires. Vous pouvez lancer un sondage pour vous assurer que vos cibles sont prêtes à acheter votre produit au prix prévu. Il va sans dire que vous devriez éviter de lancer votre activité commerciale sur le marché sans l’avoir testé au préalable. L’erreur fatale de l’étudiant non averti découle de l’extrapolation de cette phase de test. Par ailleurs, s’il existe de nombreuses sociétés intervenant dans le même domaine d’activités que vous, recherchez leurs forces et faiblesses afin de proposer mieux. Innover est fondamental si vous voulez réussir. Au-delà, c’est aussi à cette étape que vous devez évaluer le siège social de l’entreprise. Veillez à ce que le siège social de l’entreprise soit en adéquation avec le type d’activité commerciale exercé.

Il est important de garder à l’esprit que les premières années d’exercice d’une jeune entreprise sont souvent éprouvantes financièrement. De ce fait, il est toujours préférable de réduire les charges fixes. Pour une première expérience, vous pouvez démarrer votre startup dans un espace de coworking ou en exploitant votre résidence d’étudiant. C’est l’option la plus conseillée pour les startups surtout si vous envisagez d’exercer en ligne.

Monter votre dossier de création et enregistrer son entreprise

Avant de créer son entreprise, il est important de passer en revue les formes juridiques prévues pour les sociétés afin de choisir la plus avantageuse pour votre start-up. Retenez que la plupart des législations offrent un régime fiscal favorable pour les sociétés naissantes. Il est toujours d’un bon conseil de rencontrer un juriste spécialisé dans la fiscalité d’entreprise afin d’obtenir les meilleures recommandations sur les formes juridiques, les statuts juridiques et le régime fiscal adapté pour votre entité.

En outre, si vous voulez exercer en groupe, choisissez les amis les plus conciliants dotés d’une vision pour monter votre compagnie. Discutez rigoureusement des statuts juridiques et des clauses du contrat. Il est indispensable de bien rédiger un contrat entre les associés afin d’éviter à long terme les mésententes dans la gestion de la trésorerie, les conflits dans la distribution des rôles et par voie de fait la dissolution de votre entité. De même, répartissez les rôles individuels pour la gestion des formalités administratives.