Pièces pour Hors-Bord : lesquelles changer régulièrement sur un moteur Suzuki ?

moteur Suzuki

Publié le : 30 novembre 20236 mins de lecture

La sécurité et le confort d’un voyage à bord d’un hors-bord Suzuki reposent sur l’état du moteur qui représente une pièce maîtresse indissociable de ce type d’embarcation. Afin d’avoir un équipement performant durable, l’entretien est incontournable, et le changement de certaines pièces en fait partie intégrante. En l’occurrence, pour mieux prendre soin de son bateau, surtout au niveau du moteur, il convient de connaître les éléments à remplacer au même titre que la fréquence de changement.

Les pièces à changer tous les ans

Comme tous les moteurs de hors-bord, l’entretien d’un moteur Suzuki nécessite le changement de quelques pièces tous les ans. Ces pièces Suzuki Marine peuvent être incluses dans le kit maintenance, toujours est-il que vous devez en avoir sous la main pour garantir le remplacement à temps.

Ces pièces sont considérées comme des consommables, avec un remplacement systématique chaque année, lors de la préparation à l’hivernage et de la vidange de l’équipement. Il s’agit notamment du filtre à huile, filtre à eau, filtre à air, et filtre à carburant. Ces pièces d’usure doivent impérativement être changées avec ou sans signes d’usure visibles.

Il en est de même pour les huiles moteur et d’embase. A noter qu’il faut toujours remplacer les joints après un démontage.

Dans le cas où votre bateau est équipé d’un presse-étoupe à étoupe, il faudrait procéder au resserrage à chaque saison. Si les tresses ne sont pas assez serrées, le changement est inévitable pour l’étoupe.

Enfin, le contrôle des anodes bateau doit être effectué soutes les 100 heures de voyage, ou tous les ans, le premier délai étant dominant. Le remplacement doit être fait au besoin afin de préserver la corrosion du navire.

Les éléments à changer à partir de 2 ou tous les 2 ans

Pour le bon fonctionnement de son bateau, lors de l’entretien systématique, il y a d’autres pièces à remplacer dont la plupart disponibles auprès de piecesbateaux.com. Effectivement, au bout de deux ans, certains éléments du moteurs commencent à s’user après un fonctionnement optimal. Aussi, il ne faut pas attendre une usure complète, mais procéder au remplacement systématique. Cela concerne notamment l’ensemble des bougies moteur, ainsi que les courroies d’alternateur moteur. Au moment du remplacement, il est recommandé de vérifier toutes les courroies du bateau, et celles qui ne sont pas suffisamment tendues doivent impérativement être remplacées.

En fonction des instructions des constructeurs sur le manuel, il convient aussi de procéder à l’installation d’un nouveau presse-étoupe à joint tournant dans un délai de 2 à 3 ans, en fonction de l’état de la pièce.

Les autres pièces à changer dans les temps

D’autre part, certaines pièces doivent être vérifiées et entretenues régulièrement ou tous les ans, pendant l’hivernage du bateau, mais le remplacement peut être espacé, allant de 3 ans ou plus.

A titre d’exemple, les collecteurs, ainsi que les coudes d’échappement sont à contrôler plusieurs fois par an. Leur remplacement doit intervenir après quelques années de fonctionnement, sauf usure visible nécessitant un changement immédiat. Effectivement, le changement se fait à partir de 2 000 heures, ou 5 ans de navigation, le premier délai expiré étant pris en compte.

La batterie moteur est un autre élément à changer tous les trois ans, mais dans le cas où la charge ne tient plus, il convient de la remplacer.

D’un autre côté, pour un bon fonctionnement du moteur, il est recommandé de toujours vérifier les éléments du circuit de refroidissement. Normalement, l’échangeur de température doit être nettoyé à chaque entretien ou tout au plus tous les 4 ans. Le coût de cette pièce étant très élevé, le remplacement doit intervenir une fois que le refroidissement n’est plus fiable.

Sinon, la turbine de pompe à eau de mer doit être contrôlée toutes les 200 heures au minimum. Cela permet de désencrasser le thermostat qui accumule des saletés rapidement. Quant à la turbine de refroidissement, le remplacement doit intervenir au plus tard lors des 250 heures de fonctionnement écoulées.

Enfin, une vidange complète du circuit doit être réalisée toutes les 500 heures.

Les bonnes attitudes pour préserver la durée de vie de son moteur hors-bord

La sécurité des passagers est basée sur le bon fonctionnement du moteur d’un hors-bord Suzuki. Pour ce faire, l’entretien est un acte indissociable et inévitable, et ce, de manière régulière, tenant compte des instructions du constructeur. Le contrôle des pièces et le nettoyage systématique après chaque voyage représentent également un moyen de prolonger la durée de vie de son moteur. Il s’agit également d’un moyen pour faire durer la pièce jusqu’au délai de remplacement.

A noter que pour un moteur hors-bord, il est essentiel de respecter le temps de remplacement des pièces, et effectuer un changement en cas d’usure est également une obligation. Dans tous les cas, de temps à autre, un coup d’œil d’expert peut être utile pour s’assurer que le moteur fonctionne bien.

Quand le Tour de France nous redonne le goût de faire du vélo en France
Apprendre à faire du vélo lorsqu’on est adulte, c’est possible ?

Plan du site