Quelles sont les 6 villages les plus merveilleux du Portugal?

Dans cet article consacré aux villages les plus charmants du Portugal, nous visitons des villes petites mais merveilleuses que vous devriez visiter. Nous espérons que cette liste de villages pittoresques vous sera d’une grande aide pour établir un itinéraire à travers ce pays intéressant. Mais avant de commencer, lisez la première partie de cet article si vous ne l’avez pas encore fait.

1. Odeceixe

Le paisible village d’Odeceixe se trouve au cœur du parc naturel de la côte vicentine, à la frontière de l’Algarve et de l’Alentejo. Sa plage spectaculaire, une large bande de sable blanc, se forme à l’embouchure de la Seixe, qui se jette dans la mer et, à marée basse, entre rivière et océan Atlantique. C’est ici qu’eau douce et eau salée se rencontrent. elle est reliée à Adegas, une plage nudiste. Sur la place Largo 1 de Maio, vous trouverez des bars et des restaurants, tandis que dans la partie supérieure d’Odeceixe se trouve un moulin à vent toujours en activité.En un seul lieu, on pourra donc profiter de plusieurs activités nautiques, côté mer ou côté rivière.

L’océan sera plutôt réservé au surf et au bodyboard, tandis que la rivière facilitera l’exploration en canoë ou la pratique du stand up paddle. Les eaux plus chaudes et peu profondes de la Seixe, sont quant à elles idéales pour la baignade avec de jeunes enfants.

Quittons la côte et remontons le cours d’eau sinueux jusqu’au village, dont on tombe vite sous le charme. Ici on retrouve l’architecture typique de l’Alentejo et la principale attraction de Odeceixe, le moulin (qui se visite en saison). C’est dans ce cadre préservé qu’on passera quelques jours au calme, à profiter de l’océan et à faire de longues balades sur les falaises.

2. Vila Franca do Campo

Aux Açores se trouve Vila Franca do Campo, une destination très intéressante car de là, on peut observer les baleines. En outre, cette petite ville possède un îlot vraiment impressionnant. C’est une petite île de formation volcanique avec un anneau qui protège une plage intérieure de l’inclémence du temps. Cette ouverture est appelée boquete, ses eaux sont cristallines et c’est pourquoi c’est un endroit idéal pour la plongée en apnée et la plongée sous-marine.

Idéalement située sur la rive sud de l’île de São Miguel aux Açores, Vila Franca do Campo est une étape naturelle pour les personnes en route entre la capitale Ponta Delgada et la ville thermale de Furnas au nord-est.

C’était la première capitale de l’île jusqu’à ce qu’elle soit détruite par un grand tremblement de terre en 1522. Aujourd’hui, avec son petit port parsemé de bateaux de pêche aux couleurs vives, rien dans cette charmante ville balnéaire ne rappelle le tragique et très violent événement de cinq ans. il y a cent ans.

Outre ses superbes vues sur l’Atlantique, Vila Franca do Campo a beaucoup d’intérêt pour le touriste de passage. L’un des joyaux de la couronne de São Miguel se trouve juste là, dans le centre de la ville, à savoir la charmante église de São Miguel du XVe siècle, qui possède la plus ancienne cloche de l’île. Son magnifique portail gothique construit en roche de basalte est une caractéristique architecturale rare et unique, tandis que le splendide intérieur de l’église ne doit pas être manqué pour ses arches gothiques sculptées de motifs végétaux.

Construite au XVIIIe siècle, l’église voisine de São Pedro dispose également d’un portail élaboré et d’une impressionnante statue de Saint-Pierre sculptée dans la pierre Ançã de couleur beige extraite autour de Coimbra, dans le centre du Portugal . À voir également, l’église du XVIe siècle de Santo André, remarquable pour son intérieur somptueux orné de carreaux azulejos bien conservés et d’un élégant plafond lambrissé. Le musée aux multiples facettes de Vila Franca do Campo possède d’intéressantes collections de musique, de scrimshaw , de poterie et d’artisanat traditionnel local .

3. Santa Maria da Feira

Pour un voyage dans le monde médiéval, Santa Maria da Feira est votre destination. Au début du mois d’août, le village se transforme en un authentique décor médiéval, avec de grands banquets en plein air, des chevaliers en armure, des artisans, des forgerons, des boulangers… qui transportent le touriste au Moyen Âge. À Santa Maria da Feira, vous pourrez également visiter son célèbre château, l’un des exemples les plus complets de l’architecture portugaise.

Le territoire de Santa Maria, situé au croisement des axes nord-sud et littoral-intérieur, bénéficie d’une situation géographique qui, depuis une époque lointaine, a fait de cette région, un lieu de rencontre et de passage de nombreux peuples.

Avec une offre culturelle très variée pendant l’année, Santa Maria da Feira se veut une véritable « fenêtre d’expériences » où le visiteur est invité à vivre pleinement l’esprit des événements et à toujours revenir.

Imaginarius, festival international de théâtre de rue, le voyage médiéval en Terre de Santa Maria et le parc à thème Perlim, un cinquième des rêves, sont les principaux événements culturels qui complètent l’offre touristique de la région Nord.

Santa Maria da Feira accueille un des plus beaux châteaux du Portugal, splendide centre de congrès, l’Europarque et le Cineteatro António Lamoso, proposant une programmation culturelle annuelle ouverte et de qualité.

Riches de leur histoire, les espaces muséologiques invitent à découvrir et à expérimenter. Signalons par exemple le musée do Papel Terras de Santa Maria, le musée couvent dos Lóios et le musée Santa Maria de Lamas. Une autre visite est incontournable : un véritable musée du vivant, le zoo de Lourousa : Parc ornithologique qui emmène dans un voyage dans le monde sauvage des oiseaux.

4. Podence

Podence est une petite ville qui ne compte pas plus de 400 habitants, mais elle a une tradition très drôle et différente. Chaque année, le carnaval est célébré et c’est alors qu’apparaissent les caretos, des hommes déguisés qui se couvrent le visage de masques métalliques, à l’aspect diabolique. Leur mission est de courir après les femmes célibataires et de se marier… “en faisant semblant”. Cette tradition remonte à l’époque celtique et implique également de brûler d’énormes poupées effrayantes, de boire du vin et de manger les gâteaux locaux typiques.

Cet ancestral Carnaval du village de Podence est un des évènements traditionnels les plus importants du Nord du Portugal. La forte participation de la communauté qui a réussi à préserver cette tradition pendant des siècles et l’importance qu’elle garde actuellement dans les évènements culturels de la région ont été déterminants pour que l’UNESCO classe le Carnaval de Podence Patrimoine Immatériel de l’Humanité.

Aujourd’hui encore, la tradition se maintient : entre le Dimanche Gras et le Mardi de Carnaval, les garçons du village incarnent les mystérieux personnages et, remplis d’énergie, dont ils sont convaincus qu’elle est transmise par le masque, parcourent le village en sautant et en criant. Une des principales raisons des courses est de trouver des filles pour danser avec elles et les “chocalhar”. Et ainsi, ils se divertissent, protégés par l’anonymat. Des enfants vêtus de careto, les “facanitos”, font également partie du groupe, ils suivent et imitent les plus âgés, en apprenant et en assurant la continuité de l’“Entrudo Chocalheiro” (Entrudo = Carnaval).

À l’origine, les Caretos étaient associés à l’image du “diable en liberté” et ils représentaient les excès, l’euphorie et la joie permis à cette époque de l’année, après des mois froids d’hiver, célébrant aussi la fertilité du printemps qui approchait.

En 1985, les Caretos de Podence se sont organisés et ont transformé le groupe en association culturelle, dont l’objectif principal est la préservation de cet évènement traditionnel. Ces personnes déguisées ont été invitées à participer à divers évènements culturels et récréatifs, comme symbole de la culture du Nord-Est de Tràs-os-Montes. Pour en savoir plus sur le groupe et sur l’histoire de cette tradition, on peut visiter la “Casa do Careto” (maison du Careto), un musée se trouvant à Podence.

5. Ericeira

Le petit village de pêcheurs d’Ericeira est considéré comme la réserve de surf d’Europe par excellence et la deuxième au monde par la coalition Save the Waves. En plus d’être magnifique et d’offrir des couchers de soleil spectaculaires, elle est acclamée dans le monde entier par les surfeurs professionnels et amateurs. Chaque année, des amateurs de surf du monde entier viennent au Portugal pour goûter à ses plages immaculées et à ses énormes vagues. Il n’est pas nécessaire de trop s’éloigner de Lisbonne pour trouver de superbes endroits où surfer. Il suffit de remonter la côte ouest et en l’espace de quelques heures, vous atteindrez les villes balnéaires d’Ericeira et de Peniche. Mais si vous n’aimez pas le surf, ne vous inquiétez pas, c’est aussi un bel endroit pour se perdre dans ses rues étroites, notamment celles du quartier de l’Église qui sont bien délimitées par de belles maisons blanches aux coins peints en bleu.

Ericeira est une ville balnéaire animée et parsemée de petites maisons blanchies à la chaux et agrémentées de quelques touches de couleur bleue. De nombreux habitants de Lisbonne s’y rendent en été, mais même hors saison, cette ville attire beaucoup de surfeurs. Étant donné qu’il s’agit d’une réserve mondiale de surf, les commerces de la ville s’adressent principalement à cette clientèle. Ne soyez donc pas surpris par le grand nombre d’écoles et d’hôtels qui leur sont destinés. Au milieu de ce paradis du surf, le centre-ville pittoresque offre de belles rues pavées bordées de cafés et de bars.

Le centre d’Ericeira nous rappelle les villages grecs des Cyclades avec ses petites maisons blanches cerclées de bleu et ses rues joliment pavées. La promenade qui surplombe la plage offre un très joli point de vue sur l’océan et dans le village, il y a un large choix de restaurants et de bars. Vous trouverez donc ici tout ce qu’il faut pour passer un agréable séjour.

Si Ericeira est une belle destination, notamment estivale, c’est également une ville idéalement située pour effectuer des balades vers des sites remarquables environnants. Lisbonne, est à environ 35 kilomètres, il est donc très facile d’aller y faire un tour depuis Ericeira. Et c’est sûr, la capitale portugaise vaut le déplacement. Autres destinations à proximité, Mafra (environ 8 km) et Sintra et ses palais (moins de 20 km), cette ville étonnante est réputée pour ses palais tous plus fous les uns que les autres. Nous l’avons adorée…

6. Cascais

Cascais est synonyme de luxe, ses palais et ses manoirs ornent le bord de mer. Il est très proche de Sintra, à Lisbonne. Une fois sur place, nous vous recommandons de visiter le musée des comtes de Castro Guimarães, le phare de Santa Marina, la marina de Cascais, la Boca do Inferno, la citadelle et, bien sûr, les plages.

C’est une ville côtière située à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Lisbonne, Cascais était jadis un petit village de pêcheurs, mais au cours du 20ème siècle, son cadre idyllique lui attira les faveurs d’artistes, écrivains et aristocrates expulsés d’autres pays européens. De nos jours, elle attire toujours la haute société, mais toutes les couches de la population viennent en masse profiter de ses plages magnifiques et des activités de toutes sortes qu’on peut y pratiquer, comme la voile et le surf. Le musée Conde de Castro Guimarães est un ancien palais désormais ouvert au public et où est exposée une imposante collection d’objets et d’œuvres d’art.

Cascais est l’endroit idéal pour aller à la plage se baigner, savourer les bons fruits de mer frais de la région ou bien profiter d’une promenade le long de la côte pour apprécier la mer. Cette zone est connue pour ses belles plages au sable blanc, ses charmantes boutiques de rue et ses bons restaurants. C’est sans aucun doute l’une des destinations les plus sophistiquées de la région de Lisbonne.

La ville de Cascais est devenue une destination de l’aristocratie portugaise au milieu du XIXème siècle. C’était un refuge pour la royauté européenne à l’époque de la Seconde Guerre mondiale, comme on peut le voir dans les palais, les phares, les forteresses et la citadelle du XVIIème siècle. Cette ville est située à quelques kilomètres de l’embouchure du Tage, entre la baie de Cascais et la chaîne de montagnes de Sintra. Elle a une atmosphère raffinée, qui attire les visiteurs toute l’année.