Apprendre à faire du vélo lorsqu’on est adulte, c’est possible ?

Un adulte peut toujours commencer à monter un vélo puisqu’il n’est jamais trop tard pour apprendre une chose. L’adaptation des méthodes en fonction de la condition physique et le port des équipements appropriés pour optimiser la sécurité suffisent pour débuter l’apprentissage.

Connaître les indispensables pour faire du vélo

La personne qui désire apprendre à faire du vélo doit a priori connaître l’équipement du cycliste. Effectivement, l’intéressé doit se procurer du nécessaire en tenant compte de ses envies et de la pratique envisagée. Sont parmi les gammes existantes, les VTC, les vélos de ville, les vélos tout-terrain, les vélos de route et les vélos pliables. Outre l’équipement principal, certains accessoires sont également indispensables, pour ne citer que le casque vélo. Cet objet représente un élément essentiel de protection s’adressant à la fois aux débutants, aux sportifs réguliers et aux compétiteurs. Le casque doit avoir une circonférence bien adaptée au tour de tête du cycliste, dans la mesure où son efficacité réside dans sa taille épousant le crâne du pilote. Des gants, des coudières et des genouillères sont aussi requis pour garantir une sécurité optimale au cycliste. Ces accessoires sont surtout utiles pour courir dans les rues et les chaussées publiques.

Le début de l’apprentissage du vélo

Pour débuter réellement l’apprentissage du vélo, la personne doit commencer par se familiariser avec la bicyclette. Cette étape doit se faire dans un endroit calme, dans la mesure où le cycliste doit s’habituer progressivement à sa monture. Pour ce faire, la personne doit prendre son vélo en tenant fermement le guidon et marcher en le poussant sur quelques mètres. Cette étape est essentielle puisqu’elle permet d’essayer de le tourner et de tester les freins. Les mouvements aident à s’habituer au vélo de manière à prendre confiance en elle. Le début de l’exercice doit s’effectuer dans un endroit tranquille et à une plage horaire calme, sans trop de trafic automobile ni une affluence des piétons. Opter pour une piste plate associée à une route légèrement en pente est préférable. L’accompagnement d’un proche déjà expérimenté est recommandé puisque ce dernier peut guider et assister au début de l’apprentissage. Le cycliste amateur doit régler correctement la selle du vélo, soit, ni trop haute ni trop basse. Les pieds doivent pouvoir descendre à plat, des pédales vers le sol avec des jambes légèrement fléchies.

Apprendre à monter en équilibre sur sa monture

La conduite d’un vélo nécessite une bonne stabilité sur la monture, d’où la nécessité d’apprendre à trouver l’équilibre sur ses deux roues. Pour la réalisation de cette étape, il existe trois options, dont le choix repose sur la commodité souhaitée.

  • La première option consiste à s’asseoir sur le vélo, puis à pousser avec les pieds afin de se déplacer sur une piste plate.
  • Pour la seconde option, il faut se mettre en haut d’une pente à faible dénivelé, puis se laisser descendre juste en écartant les pieds.
  • Pour apprendre à se tenir en équilibre sur un vélo, il est aussi possible de se faire pousser par son guide, en gardant les pieds à l’extérieur pour optimiser la descente en cas de besoin.

L’équilibre est essentiel pour apprendre à monter un vélo. Dans ce contexte, les pieds doivent être utilisés pour tâtonner, pousser et bifurquer à droit ou à gauche. Une fois que la cycliste peut se tenir en équilibre sur le vélo, à la fin de l’exercice, il peut arriver à rouler sans avoir à poser les pieds sur terre. La confiance en soi se gagne progressivement, au fur et à mesure du nombre de pratiques, d’où l’importance de la répétition des séances. Le conducteur doit impérativement porter le regard au loin afin de préserver l’équilibre sur la monture et pour pouvoir rouler en vitesse.

Les autres actions pour apprendre à faire du vélo

Faire du vélo ne s’arrête pas à rester en équilibre, faut-il encore pédaler et freiner au besoin. Pour commencer le pédalage, il faut se faire pousser ou descendre une pente douce en tenant les pieds sur les pédales, l’intéressé doit actionner les freins pour s’arrêter. Ces exercices sont à répéter autant de fois jusqu’à avoir confiance en soi, avec chaque pied sur chaque pédale. Le freinage doit se faire doucement après avoir ralenti et sorti un pied, penché sur un côté. Une fois que la confiance est acquise et que le freinage est maîtrisé, le cycliste peut passer les premiers tours de pédales en commençant sur une pente douce, puis en accélérant un peu. Les cyclistes peuvent monter à vélo pour rester en forme ou pour se faire plaisir. Dans tous les cas, apprendre à faire du vélo consiste à maîtriser l’équilibre sur les deux-roues, à savoir démarrer correctement en poussant et à pouvoir freiner en temps voulu.