Les 6 quartiers d’art à ne pas rater

Vous considérez-vous comme un amateur d’art ? Dans ce cas, les lieux suivants sont incontournables pour vous. Des rues aux murs couverts d’art de rue, des cafés et restaurants branchés, des bars, des marchés, des galeries et des musées, le tout dans une atmosphère bohème pleine d’artistes. Tout cela dans une atmosphère bohème pleine d’artistes. Êtes-vous prêt à faire connaissance avec certains des lieux les plus intéressants et les plus artistiques de belles villes ?

1.Wynwood à Miami

Situé au nord de la ville de Miami, ce centre artistique moderne compte plus de 70 galeries et musées. Il attire de nombreux touristes qui viennent quotidiennement observer ses peintures murales graffiti avec des œuvres d’artistes de renommée mondiale. Une référence en matière d’art urbain à ne pas manquer. Si vous avez l’occasion de le visiter, vous pouvez également prendre un café en plein air ou attendre la nuit, lorsque divers artistes, musiciens et DJ se réunissent.

L’énergie ininterrompue et le style du moment sont les maîtres mots de Wynwood, le centre créatif et culturel de Miami.
C’est un quartier du Grand Miami qui était autrefois un ensemble d’entrepôts a été transformé ces dernières années en l’un des endroits les plus branchés du monde. Plein de restaurants éclectiques, de bars et de boutiques, Wynwood offre également aux visiteurs d’innombrables possibilités de profiter du meilleur de l’art contemporain international, que ce soit dans les galeries ou simplement dans la rue, où les peintures murales colorées en font un lieu de prédilection pour les Instagrammers.

Wynwood est peut-être mieux connu comme une plaque tournante de l’art contemporain et de la rue. Les collectionneurs sérieux et occasionnels sont les bienvenus dans plus de 70 galeries, qui vendent des pièces à tous les prix. Les peintures murales vibrantes, qui ont été commandées à l’origine par le développeur visionnaire du quartier, Tony Goldman, au début des années 2000 sont synonymes du quartier. Des années plus tard, la renaissance de Wynwood est presque complète, tandis que la galerie extérieure d’art saisissant continue d’évoluer. Bien que vous puissiez voir des peintures murales dans tout le quartier, la pièce maîtresse ici est les murs de Wynwood . Achetez des billets chronométrés à l’avance pour voir plus de 35 peintures murales d’artistes de renommée mondiale. Aussi populaires auprès des locaux que des visiteurs, les murs (en fait, Wynwood lui-même) offrent une expérience unique et mémorable.

2. Le Kunstareal  à Munich

Ce quartier situé au centre de Munich est composé des trois galeries d’art de la ville (Alte Pinakothek, Neue Pinakothek et Pinakothek der Moderne), de la Glyptothèque et des Staatliche Antikensammlungen ou collection d’antiquités, de la Lenbachhaus, du musée Brandhorst et de plusieurs galeries d’art, de l’art de toutes les périodes et pour tous les goûts.

Le Kunstareal à Munich, c’est un quartier culturellement actif. De nombreux musées et galeries y sont regroupés, pour offrir aux visiteurs une offre diversifiée en un même endroit. Une proposition intéressante pour les amateurs d’art, comme pour les novices. Niché au cœur de la vieille ville, le quartier propose une des collections d’œuvres les plus spectaculaires du monde. De quoi en déconcerter plus d’un. Il y en a vraiment pour tous les goûts, du moderne, du classique, de l’inédit. Un véritable choc des cultures.

L’Alte Pinakothek est une des plus anciennes galeries d’art, elle abrite une collection absolument fabuleuse des grands maîtres européens comme Raphael ou Dürer. Elle expose en permanence 800 œuvres, avec en particulier une collection des œuvres des premiers peintres néerlandais.

La Neue Pinakothek, fondée par le roi Louis I de Bavière en 1853, est une étude surprenante de l’art européen, du Classicisme à l’Art Nouveau. Elle recèle des trésors de peintures impressionnistes que l’on doit à de grands artistes comme Van Gogh, Cézanne ou Renoir, pour ne citer qu’eux.

La Pinakothek Der Moderne est un lieu unique où est exposée une des plus grandes collections de dessins industriels du monde. Des artistes de renom comme Picasso, Léonard De Vinci, voire même Michel-Ange sont dignement représentés.

Depuis 2009, le Museum Brandhorst est venu compléter une offre déjà très riche. C’est une collection d’art moderne qui y est exposée, avec en point d’orgue un artiste mondialement reconnu : Andy Warhol. Un vrai cadeau fait par les héritiers d’Henkel aux amateurs éclairés.

En passant d’un endroit à l’autre, c’est une vraie balade au cœur de l’art dans toute sa splendeur qui est proposée dans ce merveilleux quartier du Kunstareal. C’est un autre Munich qu’on découvre en des lieux qu’on ne soupçonnerait pas.

Décidément, la capitale bavaroise réserve bien des surprises aux touristes qui s’aventurent plus loin que la vitrine déjà alléchante présentée dans les propositions classiques de visites. Il faut savoir oser pour ressentir des émotions, pour vibrer.

3. 50, rue Moganshan à Shanghai

Également connu sous le nom de M50, ce quartier d’art contemporain situé à Shanghai rassemble toute une communauté d’artistes dont les ateliers sont ouverts au public. Avec des œuvres de plus de 100 artistes, dont beaucoup d’art moderne, il offre un contraste intéressant avec les lieux traditionnels chinois que les touristes visitent souvent.

Le quartier d’art contemporain de Shanghai situé près de Suzhou Creek présente des œuvres d’art avant-gardistes, innovantes et stimulantes dans un certain nombre d’entrepôts et d’usines qui ont été convertis en galeries et espaces de conception pour un certain nombre d’artistes chinois prometteurs. Complexe industriel dédié à la scène artistique de Shanghai, avec galeries aménagées, fresques murales, allées décorées etc. Des dizaines d’artistes sont ainsi exposées sur les lieux, artistes locaux ou étrangers, contemporains et novateurs, photographes ou artisans…Une bonne demi-journée est nécessaire pour faire le tour des galeries et des rues reconverties en œuvres d’art.

Situé au Nº 50 de la rue Moganshan à Shanghai, M50 est l’un des quartiers artistiques les plus importants de la ville et un endroit à ne pas manquer pour les amoureux d’art qui veulent découvrir la culture contemporaine chinoise et les industries créatives de Shanghai.

Avec une superficie de près de 24 000 mètres carrés, M50 abrite une cinquantaine d’anciens bâtiments industriels de toutes les périodes depuis les années 1930. À partir de 2002, des galeries comme Dingyi, Xuesong et Biyi se sont installées dans ce quartier. Au fil des années, M50 est devenu petit à petit une concentration d’artistes représentant différents styles. En plus des ateliers originaires de plus de dix-huit pays et territoires, notamment le Royaume-Uni, la France, l’Italie, la Suisse, le Canada, l’Australie et le Japon, on y trouve également des galeries, des agences de publicité, d’architecture, de design ou de joaillerie, ainsi que des studios de production de film, etc. Maintenant, M50 héberge plus de 120 galeries et studios d’art, mais les espaces publics sont de plus en plus pris en charge par des entreprises de design graphique privées, alors assurez-vous de prendre en compte la réponse de Shanghai à la scène artistique chinoise en plein essor avant qu’elle ne doive aller plus loin dans la clandestinité.

4. Bredgade au Danemark

L’une des rues les plus importantes de Copenhague au Danemark. Ce quartier animé, tout en restant élégant, rassemble également les espaces d’art contemporain les plus intéressants de la ville. Vous ne pouvez pas manquer le Musée danois d’art et de design et les galeries Bredgade Kunsthandel, LARMgalleri et Peter Lav.

Il y a beaucoup de magasins et de restaurants à Bredgade à Copenhague, et si vous aimez le design danois, la rue est particulièrement intéressante.

Au numéro 68, vous trouverez le Designmuseum Danmark (le musée danois du design), qui propose des expositions d’art décoratif, d’artisanat et de dessins industriels du monde occidental et d’Asie de la fin du Moyen Âge à nos jours.

La maison de ventes Bruun Rasmussen au numéro 33 est l’une des plus anciennes maisons de ventes au Danemark. Ici, vous pouvez soumissionner pour l’art, le mobilier et l’intérieur entre autres.

Il existe également un large choix de boutiques de design et de meubles à Bredgade. Vous pouvez par exemple visiter KLASSIK Moderne Møbelkunst au numéro 3, salle 58 au numéro 4, Montana Store au numéro 24,  Dansk Møbelkunst Gallery  au numéro 5 et Jørgen Dalgaard au numéro 28.

La Galerie Mikael Andersen qui s’y trouve, présente l’art moderne d’artistes danois et internationaux au numéro 63. Bredgade Kunsthandel au numéro 67 est spécialisé dans le modernisme classique et l’art contemporain.

Galleri Christoffer Egelund  au numéro 75 a un profil artistique très jeune, tandis que la Martin Asbæk Gallery  au numéro 23 est l’une des galeries les plus estimées de Copenhague.

Terminez votre journée au Sommelier , un restaurant de style brasserie situé au 63-65, Bredgade. La cuisine du Sommelier est sublime et le restaurant possède l’une des meilleures cartes des vins du pays.

5. Shoreditch à Londres

Comme il ne pouvait en être autrement dans une grande ville comme Londres, la capitale britannique possède un quartier où vous pouvez vous sentir cool, être à la mode et faire partie de la crème des hipsters. Shoreditch est le nom donné à ce quartier situé en plein centre de la ville juste au Nord de la City.

Si vous êtes amateur d’art alternatif, vintage et urbain, cet endroit est fait pour vous. Décrit comme l’épicentre de l’art de rue à Londres, si vous avez l’occasion de le visiter, vous ne pouvez pas manquer Brick Lane, les marchés Box ParkyOld Spitafields et si vous cherchez à visiter une galerie, vous devez vous rendre à la Whitechapel Gallery, considérée comme l’un des endroits les plus importants. Le quartier de Shoreditch / Spitalfields se trouve à l’est de Londres et au nord du quartier de la City. Il se prolonge un peu dans l’esprit plus au nord à Dalston et Hackney.

Shoreditch est le quartier le plus clivant de Londres. Pour certains c’est la joie aussi pure qu’une course folle dans les champs de blé, pour d’autres c’est au mieux une blague à laquelle on sourit par politesse. Incontournable pour les amatrices et amateurs de street art. C’est le quartier des nouveaux médias, start-up, des créatifs et freelances en tout genre.

Hipster à souhait et que l’on pourrait peut être considérer comme « alternatif » sous certains aspects… même s’il donne sous d’autres l’impression d’appartenir à la culture de masse. Bref, on s’en fout.

Si vous voulez découvrir un aspect différent du Londres propret, c’est par ici. Cela va vous plaire vous verrez.

Comment Shoreditch s’est-il converti en un quartier tendance ? Tout commence il y a environ une vingtaine d’années… Le quartier s’est développé presque par jalousie pour la zone voisines, Old Street, où commencèrent à s’installer des entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies, beaucoup de start-up en contact direct avec la Silicon Valley et San Francisco. Les habitants Shoreditch dans un élan d’orgueil se dirent qu’ils n’allaient pas se laisser impressionner et se lancèrent à la poursuite d’un autre type de clientèle.

C’est comme cela qu’apparurent les premières boutiques de vêtement vintage, les magasins alternatifs et les cafés tendances qui attirent aujourd’hui les hipsters. Une ambiance créative et moderne où se rendent surement aujourd’hui les travailleurs de Old Street afin de débattre des dernières news.

6. NoHo à Los Angelos

Un quartier diversifié combinant histoire, communauté, arts et divertissement, North Hollywood ou NoHo est une banlieue florissante de Los Angeles située dans la vallée de San Fernando qui se transforme chaque jour avec de nouvelles et meilleures opportunités de travailler, de jouer et de vivre.

Ce quartier artistique, situé dans le nord d’Hollywood à Los Angeles et nommé d’après le SoHo de New York, est un incontournable pour les amateurs de culture de cette ville. Cet espace qui respire la créativité compte plus de 22 théâtres, une esthétique éclectique de friperie, un paysage de rue rempli d’art et une fabuleuse vie nocturne.

Séparé du reste d’ Hollywood et de Los Angeles proprement dit par les collines d’Hollywood, NoHo est situé dans la magnifique vallée de San Fernando, ce qui lui donne le meilleur de la vie de banlieue et de la vie animée de Los Angeles.

La zone maintenant connue sous le nom de North Hollywood s’appelait auparavant «Lankershim» et avant cela «Toluca». Surnommée «la maison de la pêche» en 1903, lorsque la Bonner Fruit Company était le plus gros employeur de la région, conservant plus d’un million de tonnes de pêches et autres fruits cultivés dans la vallée, la région a été annexée à la ville de Los Angeles en 1919 et 1923, et rebaptisé North Hollywood en 1927.

Une vague de nouvelles constructions a transformé la région de North Hollywood d’une communauté agricole en une banlieue de Los Angeles. Aujourd’hui, NoHo abrite une variété de projets de développement visant à maintenir son caractère historique tout en construisant de nouveaux endroits où les résidents peuvent vivre, travailler et se divertir.

Il y a beaucoup à voir et à faire à North Hollywood, et le quartier des arts NoHo s’est agrandi ces dernières années, avec l’intention de créer un «village urbain» convivial pour les piétons. North Hollywood abrite également l’Académie des arts et des sciences de la télévision et partage une frontière avec les studios Universal au sud.